Catégorie: Reports | Rapports
ISBN: 0-662-22900-2
Localisation: CRRF
Année: 1994
N° catalogue: RPT.St426.1994
Note: Published by the Canadian Centre for Police-Race Relations

Vues: 1714

Révisions

This report presents the findings of the research study on police violence against visible minority groups in Canada. This study originated in response to the police shootings of several Black Canadians in the Toronto area. The intention of this study is to increase the dialogue on this subject, with the hopes of providing more insights and encouraging more detailed research in this area.

The study is divided into three main parts, the first dealing with the relevant research literature, both nationally and internationally. The second main area consists of a statistical analysis of prisoners accounts of recent arrests in Toronto, and the third area offers recommendations for the future of policy and research.

The study concludes that although there is no concrete evidence of systemic violence against minority members, there is significant evidence of systemic verbal abuse, substantial enough to warrant further research studies.

 

Ce rapport présente les résultats de l'étude de recherche sur la violence policière à l'égard des groupes de minorités visibles au Canada. Cette étude a été lancée à la suite de la fusillade par la police de plusieurs Noirs canadiens dans la région de Toronto. L’intention de cette étude est d’intensifier le dialogue sur ce sujet, dans l’espoir de fournir plus de renseignements et d’encourager des recherches plus détaillées dans ce domaine.

L'étude est divisée en trois parties principales, la première traitant de la littérature de recherche pertinente, aux niveaux national et international. Le deuxième domaine principal consiste en une analyse statistique du récit des arrestations de prisonniers à Toronto et le troisième domaine contient des recommandations pour l’avenir des politiques et de la recherche.

L'étude conclut que, même s'il n'existe aucune preuve concrète de violence systémique à l'encontre de membres de minorités, il existe des preuves significatives de violence verbale systémique, suffisamment importantes pour justifier des études de recherche plus poussées.

 

En anglais seulement.

Date de publication: