Catégorie: Non-Fiction | Non Fiction
Pages: 260
ISBN: 978-0802076144
Localisation: CRRF
Année: 1995
N° catalogue: BKS.H3588.1995
Note: Published by University of Toronto Press

Vues: 890

Révisions

This book is concerned with the study of Aboriginal issues in Canada from the perspective applied anthropological research. The author suggests that although the birth of anthropology was highly influenced by colonialism and the colonialist's mentality of superiority over indigenous peoples, anthropology can still have a valid role in the study of Aboriginal issues.

The premise of the book is that anthropology can offer many benefits to questions regarding land claims, race relations, public policy and development and that modern anthropologists have a duty to enter into this debate. Hedican tackles a range of topics, from the beginnings of anthropology in Canada, to the history of the First Nations peoples and their misrepresentation in the past by anthropologists.

The author argues that anthropology can overcome its roots in colonialism to have a positive impact on First Nations peoples, specifically, and Canadian society in general.

Ce livre s'intéresse à l'étude des questions autochtones au Canada du point de vue de la recherche anthropologique appliquée. L'auteur suggère que, bien que la naissance de l'anthropologie ait été fortement influencée par le colonialisme et la mentalité colonialiste de supériorité sur les peuples autochtones, l'anthropologie peut néanmoins jouer un rôle valable dans l'étude des questions autochtones.

Le livre part du principe que l'anthropologie peut offrir de nombreux avantages aux questions concernant les revendications territoriales, les relations raciales, les politiques publiques et le développement, et que les anthropologues modernes ont le devoir de participer à ce débat. Hedican aborde divers sujets, des débuts de l'anthropologie au Canada à l'histoire des peuples des Premières Nations et à leurs fausses représentations dans le passé par les anthropologues.

L'auteur soutient que l'anthropologie peut dépasser ses racines dans le colonialisme pour avoir un impact positif sur les peuples des Premières Nations, en particulier, et la société canadienne en général. (En Anglais Seulement)

Date de publication: