Catégorie: Non-Fiction | Non Fiction
Pages: 338
ISBN: 978064951914
Localisation: CRRF
Année: 1999
N° catalogue: BKS.J158.1999
Lien: Lien Web Access

Vues: 1753

Révisions

America’s racial odyssey is the subject of this remarkable work of historical imagination. Matthew Frye Jacobson argues that race resides not in nature but in the contingencies of politics and culture. In ever-changing racial categories we glimpse the competing theories of history and collective destiny by which power has been organized and contested in the United States. Capturing the excitement of the new field of “whiteness studies” and linking it to traditional historical inquiry, Jacobson shows that in this nation of immigrants “race” has been at the core of civic assimilation: ethnic minorities in becoming American were re-racialized to become Caucasian. He provides a counter-history of how nationality groups such as the Irish or Greeks became Americans as racial groups like Celts or Mediterraneans became Caucasian.

Jacobson tracks race as a conception and perception, emphasizing the importance of knowing not only how we label one another but also how we see one another, and how that racialized vision has largely been transformed in this century. The stages of racial formation—race as formed in conquest, enslavement, imperialism, segregation, and labor migration—are all part of the complex, and now counterintuitive, history of race. Whiteness of a Different Color traces the fluidity of racial categories from an immense body of research in literature, popular culture, politics, society, ethnology, anthropology, cartoons, and legal history, including sensational trials like the Leo Frank case and the Draft Riots of 1863.

L’odyssée raciale américaine fait l’objet de ce remarquable travail d’imagination historique. Matthew Frye Jacobson soutient que la race ne réside pas dans la nature mais dans les contingences de la politique et de la culture. Dans des catégories raciales en constante évolution, nous entrevoyons les théories contradictoires de l'histoire et du destin collectif selon lesquelles le pouvoir a été organisé et contesté aux États-Unis. Saisissant l’enthousiasme suscité par le nouveau domaine des «études sur la blancheur» et le reliant à une enquête historique traditionnelle, Jacobson montre que, dans ce pays d’immigrants, la «race» est au cœur de l’assimilation civique: devenir caucasien. Il fournit une contre-histoire de la façon dont des groupes de nationalité tels que les Irlandais ou les Grecs sont devenus américains alors que des groupes raciaux comme les Celtes ou les Méditerranéens sont devenus caucasiens.

Jacobson décrit la course comme une conception et une perception, soulignant l’importance de savoir non seulement comment nous nous étiquetons, mais aussi comment nous nous voyons, et comment cette vision racialisée s’est en grande partie transformée au cours de ce siècle. Les étapes de la formation raciale - la race telle qu'elle a été conquise, asservie, impérialisme, ségrégation et migration de travail - font toutes partie de l'histoire complexe et maintenant contre-intuitive de la race. Blancheur d'une couleur différente retrace la fluidité des catégories raciales d'un immense corpus de recherches en littérature, culture populaire, politique, société, ethnologie, anthropologie, dessins animés et histoire du droit, y compris des procès sensationnels comme l'affaire Leo Frank et les Draft Riots of 1863. (En anglais seulement)

Étiquettes: Race  
Date de publication: