Catégorie: Non-Fiction | Non Fiction
Pages: 340
ISBN: 1895555506X
Localisation: CRRF
Année: 1991
N° catalogue: BKS.Ab356.1991
Lien: Lien Web Access

Vues: 2196

Révisions

To the condemned Jews of Auschwitz, Canada had a special meaning. It was the name given to the camp barracks where the food, clothes, gold, diamonds, jewellery and other good taken from prisoners were stored. It represented life, luxury, and salvation; it was a Garden of Eden in Hell; it was also unreachable. 

In effect, the barracks at Auschwitz symbolized what Canada was to all Jews of Europe throughout the 1930s and 1940s— a paradise, enormous, wealthy, overflowing and full of life; but out of bounds, a have totally inaccessible. Why Canada was closed to the Jews of Europe is the subject of this book. It is a story summed up best in the words of an anonymous senior Canadian official who... was asked how many Jews would be allowed into Canada after the war... "None," he said, "is too many."

---

Pour les Juifs condamnés d'Auschwitz, le Canada avait une signification particulière. C'était le nom donné à la caserne du camp où étaient entreposés de la nourriture, des vêtements, de l'or, des diamants, des bijoux et d'autres biens provenant de prisonniers. Cela représentait la vie, le luxe et le salut; c'était un jardin d'Eden en enfer; c'était également inaccessible.

En effet, la caserne d’Auschwitz symbolisait ce que le Canada était pour tous les Juifs d’Europe tout au long des années 1930 et 1940 - un paradis immense, riche, débordant et plein de vie; mais hors des limites, ils sont totalement inaccessibles. La raison pour laquelle le Canada a été fermé aux Juifs d’Europe est le sujet de ce livre. C'est un récit qui résume le mieux les propos d'un haut fonctionnaire canadien anonyme qui a ... demandé à combien de Juifs seraient autorisés à entrer au Canada après la guerre ... "Aucun, dit-il," c'est trop. "

Document présenté en version originale anglaise

Date de publication: