Catégorie: Articles | Des articles
Pages: 3
Localisation: Online
Année: 1998
N° catalogue: ARTCL.Ol43.1998
Lien: Lien Web Access
Note: Published by the Canadian Parliamentary Review

Vues: 1929

Révisions

This article is based on a speech given by Senator Donald H. Oliver at the Annual Couchiching Conference on “Re-thinking Canada for the 21st Century.” Given that the number of visible minorities in Canada has grown exponentially over the last century, Senator Oliver asserts that there needs to be a re-examination of the idea of what it means to be Canadian. "Canadian-ness" continues to be associated with those primarily of white British Anglo-Saxon heritage. According to Senator Oliver, this is problematic as visible minority Canadians are marginalized and unrecognized for their roles in shaping the Canadian nation. Instead, visible minorities are regarded as either “lazy” or “job thieves”. Moreover, Senator Oliver subjects Canada’s infamous Multiculturalism policy to critical examination, revealing that it “masks and perpetuates structural inequalities” (p. 6) and simultaneously reinforces Euroncentrism. In sum, Senator Oliver recommends that in order for Canada to survive as a united country, its multiculturalism and immigration policies are in need of substantial reforms.

 

Le présent article est basé sur un discours prononcé par le sénateur Donald H. Oliver lors de la conférence annuelle Couchiching sur le thème "Repenser le Canada pour le XXIe siècle". affirme qu'il est nécessaire de réexaminer l'idée de ce que signifie être Canadien. La «canadianité» continue d’être associée à ceux qui appartiennent principalement au patrimoine anglo-saxon britannique britannique. Selon le sénateur Oliver, cela pose problème étant donné que les Canadiens appartenant à une minorité visible sont marginalisés et méconnus pour leur rôle dans la formation de la nation canadienne. Les minorités visibles sont plutôt considérées comme des «fainéants» ou des «voleurs de travail». De plus, le sénateur Oliver soumet la tristement célèbre politique canadienne du multiculturalisme à un examen critique, révélant qu’elle «masque et perpétue les inégalités structurelles» (p. 6) et renforce simultanément l’euroncentrisme. En résumé, le sénateur Oliver recommande que, pour que le Canada puisse survivre en tant que pays uni, ses politiques en matière de multiculturalisme et d'immigration nécessitent d'importantes réformes.

 

Disponible en anglais seulement.

Date de publication: