Canada 19/150 : Michael and Christine Way Skinner

Way Skinners 1
En effet, nous sommes une famille

Par Judy Csillag 

Le domicile des Way Skinner est empli des rires, des querelles et de l’agitation générale caractéristique de la vie d’une famille de cinq enfants âgés de 11 à 19 ans. Les cinq enfants sont adoptés, certains, à la naissance, d’autres, en bas âge, et d’autres, pas avant leurs 11 ans. Tous viennent de milieux défavorisés et ont des besoins particuliers d’intensité variable. Considérée dans son ensemble, la famille Way Skinner représente un éventail de 13 différents patrimoines ethnoculturels. 

Michael est le coordinateur du programme Religion, Family Life and Equity pour le York Catholic District School Board à Aurora, en Ontario. D’origine irlandaise et autochtone, il est le neuvième d’une famille de dix enfants, d’un petit village de Terre-Neuve. Titulaire d’une maîtrise en théologie de la Harvard University, il travaille comme éducateur depuis plus de 20 ans et détient une solide expérience de la rédaction de programmes d’études. Il se passionne tout particulièrement pour l’enseignement des religions du monde, de l’holocauste, de l’équité et de l’inclusion. Il est également diplômé et lauréat d’un prix de mérite de l’International School of Holocaust Studies à Yad Vashem, à Jérusalem.

Christine est catéchiste à la paroisse St. John Chrysostom à Newmarket, en Ontario. Tout comme Michael, elle est également titulaire d’une maîtrise en théologie de Harvard et a entrepris des études doctorales à l’école de théologie de Toronto. Elle aurait probablement terminé son doctorat en théologie si elle et Michael n’avaient pas eu la responsabilité d’élever cinq enfants. Christine s’intéresse tout particulièrement aux sacrements et à la liturgie, y compris la catéchèse, la neuroscience du rituel et l’utilisation de l’art dans l’enseignement religieux.

Michael Way et Christine Skinner montrent à leurs enfants que « chacun d’eux mérite d’être un membre permanent de la famille et de disposer d’un lieu accueillant qu’il considère comme sa maison. »

« L’adoption a toujours fait partie de l’histoire et du langage de cette maison, explique-t-elle. Nos enfants sont tous métis et nous sommes blancs. Il est évident qu’ils ne sont pas nos enfants biologiques. Nous avons suscité ce degré d’ouverture. Trop souvent dans leur existence, il sera question du mot “adoption” employé de façon négative. Beaucoup de gens ne le comprennent pas. Lorsque nous employons le mot “adoption”, il regorge d’amour. »

La famille Way Skinner est le parfait exemple de la diversité : Christine et son mari Michael sont blancs, leur fille aînée est partiellement autochtone, deux autres de leurs enfants sont partiellement afro-canadiens et un autre est d’ascendance italienne et antillaise. Vivent également avec eux deux enfants canadiens d’origine antillaise d’un ami à eux. « Les projets d’arbre généalogique sont un peu compliqués », dit Christine. Elle pense que sa famille discute probablement plus souvent de race que ne le font d’autres familles, ce qui a commencé lorsque sa fille Beth, qui n’allait pas encore à l’école, a fait remarquer que son papa (Michael) n’était pas vraiment blanc, mais « plutôt rose ».

19.Way.Skinner.Fam 150storiescollage
PHOTOS
Anna, Beth et Patrick se préparent pour Pâques | de g. à d. : Patrick, Christine, Beth, Michael, Anna | Beth avec maman et papa à l'académie Cordon Bleu

La famille s’efforce de préparer des aliments de diverses cultures et de prendre part à des activités qui reflètent le patrimoine de leurs enfants. Le couple veille aussi à ce que ses enfants se reconnaissent dans la culture irlandaise et terre-neuvienne de leurs parents. « Nous les avons initiés à la musique irlandaise, dit Michael, dont ils s’amusent avec une grande. »

Tandis que Christine affirme que ses enfants ne sont pas beaucoup confrontés à un racisme manifeste, elle perçoit celui-ci sous des formes plus subtiles.

« Parfois, des gens bien intentionnés font remarquer que nos enfants ont “de la chance” de nous avoir comme parents, “qui les ont acceptés” pour leur donner une chance. Nous répondons toujours que c’est nous qui avons de la chance de les avoir pour enfants. Avec eux, notre existence est riche et pleine de vie. »

Il est arrivé une fois qu’un travailleur de services à l’enfance demande si le comportement de leur adolescente d’origine antillaise était « culturel ».

« J’étais si prise au dépourvu que je ne savais pas que répondre, dit Christine. Mais plus tard, j’ai pensé, oui, que c’était culturel : la culture d’une adolescente! »

Si les membres de la famille Way Skinner ont chacun leur patrimoine, ce qui les unit, c’est la célébration de leurs diverses cultures par le biais de l’art, de la musique et de la nourriture.

Le couple a contacté les familles biologiques de ses enfants afin d’en découvrir les recettes traditionnelles et favorites pour chacun d’eux. Par ailleurs, lors de leurs voyages en famille, ils téléchargent sur un iPod de la musique correspondant à la culture et aux goûts personnels de chacun qui sera ensuite écoutée par ordre alphabétique, qu’il s’agisse de rap, de comptines, de rock, de gigues irlandaises ou de chansons traditionnelles terre-neuviennes.

Michael et Christine prennent même part aux cours de danse culturelle de leurs enfants. De cette façon, ceux-ci se sentent très liés à la culture de leurs parents et à la leur. « La diversité est une valeur fondamentale de notre famille, explique Michael. Je ne vais pas les déposer puis venir les chercher. Il est important que je prenne part aux leçons. De cette façon, je leur montre qu’il est important que j’apprenne. Nous avons ainsi beaucoup de plaisir ensemble. La culture est ce que nous sommes, et l’amour nous unit en une famille qui a diverses cultures, divers comportements, divers talents et divers besoins. Mais nous formons vraiment une famille. » 

 Vissionez « Youth Speak Out from the ACO Youth Network »

 

compassion FR

Ressources

Mary A. Samuel Harmony Leadership in Education Award - 2014 recipient: Michael Way Skinner

York Catholic's Michael Way Skinner honoured by CARFLEO (en anglais seulement)

Family embraces diversity through adoption, Yorkregion.com, November 2016 (en anglais seulement)

Conseil d'adoption du Canada

Child Welfare Information Gateway (en anglais seulement)

Les images sont une gracieuseté de Michael et Christine Way Skinner
  • Last modified
    10/03/16