• Défi jeunesse 2016 lire la suite
  • Le Canada, notre pays : l'étude des valeurs canadiennes sous l'angle de la culture, des croyances et de l'identité lire la suite
  • La FCRR lance une série de 24 ateliers pancanadiens d'une journée lire la suite
  • 1
  • 2
  • 3

Canada 14/150 : Darrel Pink

DPink5
Bénévole visionnaire

par Centraide Halifax

« Lorsque nous donnons de nous-mêmes pour servir notre entourage,nous engageons dans un acte de réparation du monde : nous contribuons à rendre ce monde meilleur, dans l'immédiat et pour l'avenir. Dans la tradition qui m'a été léguée, cette notion de "réparation du monde", qu'on appelle en hébreu tikkun olam, est le principe de base selon lequel nous donnons, pour renforcer et améliorer le lieu où nous vivons et, surtout, celui où nous avons le bonheur de ne pas vivre. »

Il s'agit de paroles prononcées par Darrel Pink devant l'assistance réunie  le 5 décembre 2012 en son honneur, quand on lui a remis la médaille du jubilé de diamant de la reine Élisabeth II, dans le lieu historique de Province House à Halifax, en Nouvelle-Écosse. Son engagement comme bénévole est ancré dans la tradition familiale de donner à autrui. Darrel a grandi dans la ville de Yarmouth. Ses parents ont toujours été actifs dans la communauté locale, participant à des collectes de fonds en faisant du porte-à-porte ou en prenant part à d'importantes campagnes de financement, préparant des paquets de Noël et de Pâques pour des patients hospitalisés, prodiguant leurs conseils, dirigeant des organismes et se mettant au service d'autrui.

Darrel Pink continue cette tradition de bénévolat auprès de United Way Halifax, organisme auprès duquel il travaille depuis 20 ans. Après avoir siégé à des comités de distribution des fonds, été président du conseil d'administration pendant des années, il continue aujourd'hui de proposer des idées à United Way et de lui apporter son soutien, estimant que l'organisme devrait être en mesure de réagir face aux changements pertinents qui affectent les conditions de vie de la communauté. Pour lui, aucune décision communautaire majeure ne devrait être prise à Halifax sans l'avis, la consultation, la collaboration ou la participation de United Way Halifax. Il s'engage pleinement auprès de l'organisme pour élaborer des moyens de relever les défis qui se posent et dirige un mouvement d'engagement social par son travail au sein du conseil de capital social. Ce conseil, qui regroupe des bénévoles d'horizons divers, cherche des façons de promouvoir le sentiment d'appartenance afin que toute personne ait le sentiment d'avoir sa place dans la vie communautaire. Ce travail se reflète dans la façon dont nous concevons nos quartiers, nos parcs et les lieux où les gens se retrouvent pour prendre part à la vie locale. Des bénévoles tels que Darrel offrent une vision du monde riche et novatrice.

Darrel est très respecté en tant que directeur général de la Nova Scotia Barristers’ Society, organisme de réglementation chargé de représenter l'intérêt public auprès des juristes de la province. On l'a récemment qualifié de défenseur de l'« accès à la justice pour tous » en raison des compétences de leadership uniques par lesquelles il sait amener les personnes qualifiées à collaborer et à traiter des questions pertinentes pour faire progresser l'accès à la justice. Un groupe de défense de plaideurs non représentés par un avocat l'a récemment désigné comme le promoteur (« eharmony ») de l'accès à la justice, honneur qu'il partage avec neuf autres Canadiens. 

14.Darren.Pink 150storiescollage
PHOTOS
Darell et membre du Nova Scotia Barristers’ Society, on le voit ici dans une session de remue-méninges sur des questionsreliées au droit de la jeunesse avec des étudiants d’Auburn Drive High School à Cole Harbour, en N.-É. dans le cadre des efforts de sensibilisation communautaire de la Nova Scotia Barristers' Society | Darrel à l'Équateur, en Ouganda, avec une équipe qui comprend la Justice William Goodrich de la Cour suprême de Terre-Neuve-et Labrador et Jennifer Khor de l'Association du Barreau canadien | Darrel et des membres de la communauté de nouveaux arrivants de Halifax, participent à une séance de consultation publique sur les questions juridiques relatives à l'immigration

À titre professionnel, Darrel est à l'avant-garde du changement, demandant instamment aux barreaux de tout le Canada d'envisager de franchir le pas pour passer à un nouveau type de réglementation juridique, plus proactif, fondé sur de meilleurs principes, et reflétant davantage les réalités actuelles et futures ainsi que l'innovation en ce qui concerne la prestation des services juridiques. Sachant que l'on peut compter sur lui pour transmettre une réflexion visionnaire quant au rôle des organismes de réglementation, on l'invite à prendre la parole lors de conférences et de retraites organisées dans les autres provinces. Vers la fin des années 90, il avait prédit que les communications par courriel et téléphone cellulaire auraient une importante incidence sur la profession juridique. Beaucoup de ceux qui l'écoutaient le pensaient un peu fou!

Les qualités personnelles et professionnelles qui l'animent au quotidien l'ont également amené à effectuer du travail de réglementation international en Tanzanie, auprès de la Tanganyika Law Society. Il a pris un congé de six mois (de juillet à septembre 2009 et de février à avril 2010) pour aider les associations de juristes de la région à renforcer leurs capacités de gouvernance et de réglementation. Ce travail, qui était financé par la Banque mondiale et d'autres donateurs, visait à améliorer des institutions liées au milieu des affaires.

En plus de faire du bénévolat dans sa région, Darrel a également siégé au conseil d'administration de Bénévoles Canada, un organisme qui représente et fait la promotion du bénévolat, et dont il a été président à l'échelle nationale pendant deux ans. Il a également été membre du conseil d'administration fondateur (et président pendant un an) de CanLII, un organisme à but non lucratif destiné à rendre le droit canadien accessible au public gratuitement sur l'Internet.

À la fin du discours qu'il a prononcé au moment de recevoir la médaille du jubilé de diamant de la reine Élisabeth II, il déclarait : « C'est émouvant de recevoir cet honneur à la veille du 95e anniversaire de l'explosion d'Halifax. Cette tragédie a abouti à l'une des plus grandes actions bénévoles de l'histoire de notre province. Des milliers de gens y ont pris part pour que d'autres puissent être sauvés et réconfortés.  La communauté a soutenu ceux qui étaient dans le besoin. Des gens ont donné de leur temps et pratiquement tout ce qu'ils avaient. S'il est vrai que le bénévolat n'a généralement pas un tel effet, cela mérite que l'on réfléchisse au pouvoir qu'il détient et que l'on se souvienne que le don de son temps et de son travail peut sauver des vies et changer celles-ci ».

Visionnez la video « The Revolution in Legal Services Delivery » avec Darrel Pink (en anglais)

 Visionnez la vidéo « Together: We are Possibility » produite par Centraide Canada (en anglais)

 

volunteering FR

Autres ressources

United Way Halifax (en anglais)

Catherine J. Woodman, Presidente directrice-générale, United Way Halifax (en anglais)

L'explosion de Halifax, Historica Canada

United Way Centraide Canada

Ressources sur le bénévolat

Bénévoles Canada

Le bénévolat au Canada, Statisique Canada

Infographie: Enquête socialel générale sur le don, le bénévolat et la participation

Soyez bénévole

Ressources juridiques (en anglais seulement)

On the Precipice: The Future of Legal Regulation,” Darrel Pink’s remarks to the Law Society of Alberta Benchers' Retreat,
Jasper, Alberta, June 5, 2014

The Revolution in Legal Services Delivery: Keynote address at the NSBS 2012 Annual Meeting
Video: Part 1Part 2Part 3Part 4 available NSBS YouTube 

Remarks in written format, with presentation slides

The consultant and the student, by Darrel Pink, The Society Record, Vol. 28, No. 2, July 2010, page 32-33; reflections on his time as consultant to the Tanganyika Law Society (TLS) in Tanzania.

Working within small communities: Unique ethical challenges, by Darrel Pink and Victoria Rees, The Society Record, Vol. 31, No. 1, Spring 2013, pages 22-26

Understanding access: Collaboration helps law societies develop practical strategies, The Society Record, Vol. 32, No. 2, Fall 2014, pages 27-28; article about Living on the Edge, presented by United Way Halifax during the 2014 Annual Conference of the Federation of Law Societies of Canada (with Darrel Pink as Chair of the event planning committee).    

Les images sont une gracieuseté de Centraide Halifax
  • Last modified
    5/01/16

Our Canada

FullWidthBanner template10