• Défi jeunesse 2016 lire la suite
  • Le Canada, notre pays : l'étude des valeurs canadiennes sous l'angle de la culture, des croyances et de l'identité lire la suite
  • La FCRR lance une série de 24 ateliers pancanadiens d'une journée lire la suite
  • 1
  • 2
  • 3

Canada 12/150 : Elisapie Isaac

thumbs elisapie hands raphaelouellet
Une artiste Inuk accomplie

Par Helene Hidalgo

Elisapie Isaac est une artiste multidisciplinaire qui est simultanément francophone et autochtone. Née à Salluit, au Nunavik d’une mère Inuk et d’un père terre-neuvien, elle passe son enfance entière à Salluit, un petit village d'à peine 1 350 habitants, situé dans le nord du Québec. Salluit, qui signifie« les gens minces» en Inuktitut, est l'une des communautés Inuites des plus septentrionales au Canada, et n'est accessible que par voie aérienne.

« J'ai vécu 21 ans là-bas avant de partir », raconte l’artiste dans une entrevue accordée à La Presse. « On passait nos hivers au village, mais chaque printemps, on quittait tout pour aller nous installer dans notre camp d'été. On partait en ski-doo sur une glace tellement mince qu'elle était bleue. On traînait un canot et toutes les provisions pour de longs mois. »

Suite au décès de ses parents, survenu peu après qu’elle eut 18 ans, les femmes de sa communauté natale lui permirent de retrouver son équilibre. Les femmes Inuk sont devenues « des matantes cools, des femmes qui viennent avec un amour qui n’est pas calculé, une générosité incroyable, très présente dans la culture Inuk », raconte Elisapie lors d’une entrevue accordée au journal L’Itinéraire.

Artiste accomplie, Elisapie a fait sa marque autant dans l’univers de la musique que du cinéma. En tant que musicienne, elle compose et chante de la musique contemporaine et traditionnelle, en français, en anglais et en inuktitut.

La chanteuse confie que les femmes québécoises et Inuks représentent de grandes sources d’inspiration, et dit même avoir écrit le texte de son plus récent album « Traveling Love », paru en 2012, en pensant à elles.

Elisapie s’intéresse aux questions liés à la féminité et au féminisme et cherche à explorer les contradictions qui habitent les femmes;  «Des fois, on est intenses, perdues et dépassées par les émotions et, en même temps, on veut être fortes devant les hommes. On ne veut pas être prises pour acquis», dit-elle. Le conflit interne entre « la femme sensible et le fauve plus instinctif », fait même parti de sa biographie sur son site Web.

 * paroles de Moi, Elsie (There will be Stars)

12.Elisapie.I 150storiescollage
PHOTOS
Elisapie Isaac, une artistie multidisciplinaire qui est francophone and autochtone Salluit (Québec) qui veut dire “les gens minces” in Inuktitut

En tant que cinéaste, elle a remporté le quatrième prix dédié aux « cinéastes autochtones » en 2001, décerné par l’Office national du film du Canada, et a entamé la production du film Sila piqujipat (Si le temps le permet).  Ce documentaire personnel a été réalisé au moment où Elisapie se questionnait sur sa propre identité et sur la distinction entre elle et ses ancêtres après avoir quitté le Grand Nord en 1999, pour aller s’établir à Montréal, là « où il n’y a pas de chasse au caribou, pas de pêche à l’omble chevalier ».

« Si le Temps le permet » a été projeté à de nombreux festivals et a gagné plusieurs prix, notamment le grand prix Rigoberta Menchu Tum, au festival Présence autochtone de Montréal, et le Spirit Award décerné par l’Indian Summer Film and Video Image.  En 2003, elle a reçu également le prix Claude-Jutra du meilleur espoir, dans le cadre des Rendez-vous du cinéma québécois.

Même si Elisapie habite maintenant à Montréal, elle retourne souvent au Nunavik afin de retrouver les paysages du Grand Nord, renouer avec ses racines et reconnecter avec la culture Inuk—une culture qu’elle s’efforcera de maintenir en vie grâce à son art. 

Visionnez « Si le temps le permet » réalisé par Elisapie Isaac, et produit par l'Office National du Film

 

Visionnez une vidéo avec Elisapie Isaac, produit par the Montreal Gazette (en anglais)

 

preserve origins FR

Resources

Site Web personnel d'Elisapie Isaac

Elisapie sur Twitter 

Elisapie sur Facebook

Elisapie sur CBC Radio 3 

Elisapie Isaac. Femme Assumée, Journal L'Itinéraire, mars 2013 

Elisapie Isaac : beauté polaire, La Presse, juin 2010 

Vidéo: Visions autochtones: colonialisme et racisme, ONF 

No labels: It’s just Elisapie now, embracing it all, Nunatsiaq online, November 2013 (en anglais)

Ressources du centre d'échange d'information de la FCRR

Visible Minority Women, Statistics Canada (en anglais)

  • Last modified
    5/01/16

Our Canada

FullWidthBanner template10