Canada 11/150 : Wab Kinew

Wab Kinew 2
Un exemple de leadership autochtone

Par Suzanne Methot

Désigné par le groupe de presse Postmedia comme l'une des « neuf grandes figures autochtones actuelles qui provoquent et dérangent », Wabanakwut (Wab) Kinew offre un exemple de la façon dont les leaders sont perçus au sein des collectivités autochtones. Nombre de leurs grands leaders – comme Louis Riel, rebelle patriote métis, député canadien et fondateur de la province du Manitoba, également décrit comme étant un prophète mystique qui composait des fables, des poèmes d'amour, des chansons ou encore des poèmes lyriques politiques ou religieux, excellent dans toute une gamme d'activités dont la politique, la spiritualité et les arts. Wab est, pour sa part, un artiste de la parole, un journaliste de la radio et de la télévision, un écrivain, un administrateur, un politicien émergent, et un membre de la loge Midewiwin ou Grand Medicine Society de la Nation Anishinabek.

Wabanakwut Kinew, qui détient un baccalauréat en économie et achève actuellement sa maîtrise en gouvernance autochtone, a animé à titre d'invité l'émission radiophonique phare Q de CBC Radio One; il a présenté l'émission 8th Fire, série documentaire acclamée de la chaîne CBC,et il anime l'émission documentaire Fault Lines de la chaîne de télévision d'Al Jazeera. Mais cela n'est pas son activité principale. Habituellement, il est à son bureau, à l'Université de Winnipeg où il est directeur de l'inclusion autochtone et vice-président associé aux relations autochtones par intérim. Sa mission, dit-il, est d'amener les gens « à réfléchir à la place qu'ils tiennent au Canada aujourd'hui » et c'est une mission de taille. En plus de ses activités journalistiques et universitaires, Wab a signé un accord avec Penguin Canada pour la publication d'un livre pour enfants et de mémoires (les deux ouvrages à paraître en 2015). S'il est vrai qu'il n'a récemment pas eu beaucoup de temps à consacrer à sa carrière hip-hop, les CD de rap que Wab a produits continuent de toucher les jeunes des collectivités autochtones. En 2009, son CD Live by the Drum a remporté un prix du Choix des Autochtones.

Les questions autochtones ont toujours joué un rôle important dans la vie et le travail de Wab. Fils de Tobasonakwut Kinew, ancien chef local et régional, et professeur de gouvernance autochtone à l'Université de Winnipeg, Wab est né et a grandi sur le territoire de la Première Nation Onigaming dans le nord-ouest de l'Ontario (près de Kenora) où il a acquis naturellement son leadership et ses habiletés en communication. Il a envisagé d'être candidat aux élections de chef national de l'Assemblée des Premières Nations en décembre 2014 et il entend créer des possibilités de dialogue sur les questions autochtones non seulement au Canada mais dans toute la planète. Comme il l'expliquait au Toronto Star; « Je ne veux pas être perçu comme un porte-parole des Autochtones, mais comme leur défenseur, qui affirme que les cultures autochtones ont une valeur réelle ».

Pour Wab Kinewqui a animé l’émission « Canada Reads » du 16 au 19 mars à l’antenne de CBC, une émission qui met de l’avant des personnalités canadiennes importantes qui s’affrontent afin de déterminer le livre gagnantle dialogue interculturel est essentiel pour bâtir un pays fort auquel chacun se sent appartenir.  « Nous parvenons à de meilleurs résultats quand nous travaillons ensemble, dit-il. Nous sommes tous liés et devrions nous traiter mutuellement comme des frères et sœurs. »

11.Wab.Kinew 150storiescollage
PHOTOS
Wab Kinew a reçu un doctorat honorifique en Lettres de l'Université de Cape Breton en 2014 | Wab anime la série documentaire 8th Fire diffusée sur CBC Television, il est également animateur de Fault Lines sur la télévision d'Al Jazeera en anglais

 Comme tout bon leader, il a une vision pour l'avenir du Canada et s'applique à motiver et à inspirer les gens afin qu'ils se rallient à cette vision. « Si nous voulons qu'il y ait une réelle et honnête réconciliation au Canada, il va falloir reconnaître la valeur inhérente aux cultures autochtones et aux modes de vie autochtones. Pour qu'il y ait « réconciliation », cela implique que les deux parties en jeu fassent un pas l'une vers l'autre, et non que l'une s'adapte à l'autre », déclarait-il au Toronto Star, qui a présenté son portrait dans un article publié en décembre 2014.

Selon Wab, nous avons pour tâche commune de renouer avec le passé pour créer un avenir caractérisé par l'équité et l'inclusion. Autrement dit, nous devons assumer nos responsabilités citoyennes en prenant part au dialogue et en œuvrant pour apporter des changements là où nous vivons. « Je ne pense pas que les Autochtones demandent à quiconque de racheter les péchés de leur père, expliquait-il dans son entrevue au journal. Toutefois et, vu le lourd passé de ce pays, cela ne veut pas dire que les gens doivent être tenus responsables de ce qui s'est produit dans le passé, mais que cela devrait les motiver à vouloir à présent accomplir quelque chose pour rendre les règles du jeu équitable. »

« Il est possible de changer les choses, affirme-t-il. Cela peut prendre des années, cela peut prendre toute une vie, cela peut même prendre des générations, mais, au bout du compte, c'est le bien qui l'emporte. Soyez donc bons. Cela en vaut la peine. Vous pouvez changer les choses. C'est la seule chose à faire. »

Visionnez la Convocation 2014 de l'Université de Cape Breton 2014 (en anglais)

 Visionnez Wab Kinew « Heroes » (en anglais)

 

social cohesion FR march 20

Ressources

Site Web de Wab Kinew

8th Fire: Aboriginal Peoples, Canada & The Way Forward (CBC Television - en anglais)

Goodminds, Libraire autochtone (en anglais seulement)

Four Directions Teachings (en anglais seulement)

Where are the Children? (site Web intéractif en anglais)

  • Last modified
    10/03/16