Text Size
Category: Reports | Rapports
Location: Online
Year: 2004
N° catalog: RPT.P29.2004
Link: Link Web Access
Note: Published by the Pay Equity Task Force

Hits: 1402

Review

On May 5, 2004, the Pay Equity Task Force released its report entitled "Pay Equity: A New Approach to a Fundamental Right". The 571-page report is the first comprehensive review of federal pay equity legislation since 1977. The task force makes 113 recommendations within the body of its report. The report is quick to acknowledge that the current system is dysfunctional and that relying exclusively on the willingness of employers to move towards pay equity on their own initiative will not obtain the objective of pay equity. The task force, therefore, recommends pro-active legislation having clear and consistent criteria, oversight agencies with expertise, a timelines for implementation of pay equity plans and payments. While the primary responsibility for pay equity rests with employers, the task force finds a role for unions as well. Overall, the report is positive in its recommendations for a relatively comprehensive overhaul of the current pay equity legislation.

 

Le 5 mai 2004, le Groupe de travail sur l'équité salariale a publié son rapport intitulé "L'équité salariale: une nouvelle approche d'un droit fondamental". Le rapport de 571 pages est le premier examen complet de la législation fédérale en matière d'équité salariale depuis 1977. Le groupe de travail formule 113 recommandations dans le corps de son rapport. Le rapport s'empresse de reconnaître que le système actuel est dysfonctionnel et que le fait de compter exclusivement sur la volonté des employeurs de progresser vers l'équité salariale de leur propre initiative n'atteindra pas l'objectif d'équité salariale. Le groupe de travail recommande donc une législation proactive comportant des critères clairs et cohérents, des agences de surveillance dotées d'une expertise, un calendrier de mise en œuvre des programmes d'équité salariale et des paiements. Bien que la responsabilité première en matière d’équité salariale incombe aux employeurs, le groupe de travail reconnaît également le rôle des syndicats. Dans l’ensemble, le rapport formule des recommandations positives en faveur d’une refonte relativement complète de la législation actuelle sur l’équité salariale.

 

En anglais seulement.

Date insert: