Text Size
Category: Reports | Rapports
Pages: 50
Location: Online
Year: 2019
N° catalog: REP.C16073.2019
Link: Link Web Access
Note: Published by the Canadian Labour Congress | Publié par le Congrès du travail du Canada

Hits: 782

Review

In recent decades, ordinary people identifying as Muslims have increasingly been caricatured, feared, attacked, vilified and demonized in popular culture and media, political discourse, and everyday life. This inequitable treatment is rooted in historic structural and institutional racism and discrimination and began well before the September 11, 2001 attacks in the United States of America, but intensified amidst the tightening of national security laws and anti-terrorism measures in the wake of these events. Over the past decade, political movements and parties carrying the banner of hate towards Muslims have proliferated, emerging in new regions, in new forms, and with a new determination and menace towards Muslim people.

Islamophobia is expressed with varying levels of intensity in different countries, and political discourse in Canada is not a carbon copy of the United States or any other country.1 But it would be profoundly mistaken and dangerously complacent to think that these forces are not prevalent in Canada and growing. Racism toward Muslims is among the most virulent, pervasive and violent expressions of group hatred evident in Canada today. On January 27, 2017, this hatred exploded in the mass murder of six worshippers in a Québec City mosque, shattering lives, families and an entire community. Yet this act of terrorism was not the only destructive eruption of a widespread, ongoing antagonism toward people who identify as Muslim as well as those who are perceived to be Muslim.

Where antipathy toward Muslims stops short of violent hatred, Canadian public opinion research finds exceptional hostility and suspicion toward Muslims among a significant proportion of the population. Right-wing groups have stoked fear and opposition to irregular migration and the Government of Canada’s decision to resettle 40,000 Syrian refugees in Canada between November 2015 and March 2016, an act of humanitarianism and responsible internationalism that a majority of Canadians take pride in and support. A December 2018 public opinion survey found that no fewer than one in four respondents feel Canada would be better off with no Muslims, and more than one in five feel the country would be better off if it was more white.

This report argues that Canada’s unions and working people should view this development as deeply alarming, threatening, and urgently in need of a response.

Table of Contents

Introduction: Challenging Islamophobia - 2

Islamophobia is a Workers’ Issue - 6

Defining Islamophobia - 10

Understanding Islamophobia: Causes and Effects - 14

Socio-Economic Dislocation and the Rise of the Far-Right - 16

Muslims in Canada Today - 18

Work and Income - 22

Attitudes in Canada Toward Muslim People - 24

Discrimination and Violence Experienced by Muslims in Canada - 26

Gendered Islamophobia - 30

Workplace Discrimination Against Muslims - 32

Confronting Islamophobia in Canada - 36

Conclusion - 40

Recommendations - 44 

---

Au cours des dernières décennies, les gens ordinaires qui se sont identifiés comme musulmans ont été de plus en plus caricaturés, craint, attaqué, diffamé et diabolisé dans la culture et les médias populaires, le discours politique et la vie quotidienne. Ce traitement inéquitable est enraciné dans le racisme et la discrimination institutionnels et structurels historiques et a commencé bien avant les attentats du 11 septembre 2001 aux États-Unis d’Amérique, mais s’est intensifié à la suite du durcissement des lois sur la sécurité nationale et des mesures antiterroristes. . Au cours de la dernière décennie, les mouvements et partis politiques porteurs de la haine envers les musulmans se sont multipliés, émergeant dans de nouvelles régions, sous de nouvelles formes, avec une nouvelle détermination et une nouvelle menace pour le peuple musulman.

L’islamophobie s’exprime avec plus ou moins d’intensité selon les pays et le discours politique au Canada n’est pas une copie conforme des États-Unis ni de tout autre pays1. Cependant, il serait profondément erroné et dangereusement complaisant de penser que ces forces ne sont pas répandues Canada et en croissance. Le racisme à l'égard des musulmans est l'une des expressions de la haine de groupe les plus virulentes, les plus envahissantes et les plus violentes au Canada. Le 27 janvier 2017, cette haine a explosé lors du meurtre en masse de six fidèles dans une mosquée de Québec, bouleversant des vies, des familles et une communauté entière. Toutefois, cet acte de terrorisme n’est pas la seule manifestation destructrice d’un antagonisme généralisé et permanent à l’égard des personnes qui s’identifient comme musulmanes ainsi que de celles qui sont perçues comme telles.

Là où l'antipathie envers les musulmans ne recule devant aucune haine violente, la recherche sur l'opinion publique canadienne révèle une hostilité et une suspicion exceptionnelles à l'égard des musulmans parmi une proportion importante de la population. Des groupes de droite ont nourri la peur et l’opposition à la migration irrégulière et à la décision du gouvernement du Canada de réinstaller au Canada 40 000 réfugiés syriens entre novembre 2015 et mars 2016, un acte humanitaire et un internationalisme responsable dont une majorité de Canadiens sont fiers et soutiennent. Un sondage d'opinion mené en décembre 2018 a révélé que pas moins d'un répondant sur quatre estimait que le Canada serait mieux sans aucun musulman, et plus d'un sur cinq pense que le pays serait mieux s'il était plus blanc.

Ce rapport soutient que les syndicats et les travailleurs canadiens devraient considérer cette évolution comme profondément alarmante, menaçante et nécessitant une réponse urgente. Document présenté en version originale anglaise

Table des matières

Introduction: Combattre l'islamophobie - 2

L’islamophobie est une affaire de travailleurs - 6

Définir l'islamophobie - 10

Comprendre l'islamophobie: causes et effets - 14

Dislocation socio-économique et montée de l'extrême droite - 16

Les musulmans au Canada aujourd'hui - 18

Travail et revenu - 22

Attitudes au Canada à l'égard des musulmans - 24

Discrimination et violence subies par les musulmans au Canada - 26

Islamophobie sexuée - 30

Discrimination sur le lieu de travail contre les musulmans - 32

Faire face à l'islamophobie au Canada - 36

Conclusion - 40

Recommandations - 44

Date insert: