Text Size
Category: Non-Fiction | Non Fiction
Pages: 18
Location: CRRF & Online
Year: 2011
N° catalog: BKS.W3699.2011
Link: Link Web Access
Note: Self-published by Daniel Paul

Hits: 689

Review

A short history of the Indian Residential School system in Canada, published by Daneil Paul, and condensed from his book length study, We Were Not the SavagesA Micmac Perspective on the Collision of Aboriginal and European Civilizations. 

Daniel N. Paul, (born 1938) is a Mi'kmaq Elder, author, columnist, and human rights activist. Paul is perhaps best known as the author of the book We Were Not the Savages. Paul asserts that this book is the first such history ever written by a First Nation citizen. The book is seen as an important contribution to the North American Indian Movement.

Paul is critical of colonial historical accounts of the Mi’kmaq people:

"Because of their belief that European civilizations were superior, and therefore all others were inferior or savage, these writers reported the superior human rights practices of Amerindian civilization as if they were abnormal. Later, using these biased records as gospel, many White authors have written works about Mi'kmaq civilization that do not present a true picture. Their efforts were probably taken with sincerity and honesty, but many, if not all, are lacking in two respects: they ignore the Mi'kmaq perspective on civilization and fail to appreciate that the values of the two cultures were in most cases completely opposite... More contemporary authors who have written about Amerindian civilizations have also used European standards to evaluate the relative merits of these cultures. Thus their efforts are flawed."

Bref historique du système des pensionnats indiens au Canada, publié par Daneil Paul et extrait de son étude intitulée, Nous n'étions pas les Sauvages: le point de vue des Micmacs sur la collision des civilisations autochtone et européenne.

Daniel N. Paul (né en 1938) est un aîné mi'kmaq, auteur, chroniqueur et militant des droits de la personne. Paul est peut-être mieux connu en tant qu'auteur du livre Nous n'étions pas les sauvages. Paul affirme que ce livre est la première histoire de ce genre jamais écrite par un citoyen de Première nation. Le livre est considéré comme une contribution importante au mouvement indien nord-américain.

Paul critique les récits historiques coloniaux du peuple Mi’kmaq:

"Parce qu'ils croyaient que les civilisations européennes étaient supérieures, et donc que tous les autres étaient inférieurs ou sauvages, ces écrivains ont rapporté les pratiques supérieures des droits de l'homme de la civilisation amérindienne comme si elles étaient anormales. Plus tard, utilisant ces récits biaisés comme évangile, de nombreux auteurs blancs ont œuvres écrites sur la civilisation des Mi'kmaq qui ne donnent pas une image fidèle de leurs efforts. Leurs efforts ont probablement été déployés avec sincérité et honnêteté, mais beaucoup, sinon tous, manquent à deux égards: ils ignorent la perspective des Mi'kmaq sur la civilisation et échouent reconnaissent que les valeurs des deux cultures étaient dans la plupart des cas complètement opposées ... De plus en plus d'auteurs contemporains qui ont écrit sur les civilisations amérindiennes ont également utilisé les normes européennes pour évaluer les mérites relatifs de ces cultures. Leurs efforts sont donc déficients. " (En anglais seulement)

Date insert: