Canada 105/150: Gautam Nath

Par Gautam Nath

Ceci est l’histoire d’une personne qui a été pour moi et pour des milliers d’autres, une véritable source d’inspiration.

Cette histoire a littéralement débuté lors de mes tout premiers mois au Canada. Je devais rédiger un document de 35 pages, « Conseils à un nouvel arrivant au Canada », recensant ce que j’avais appris et vécu en tant que nouvel arrivant lors de mon parcours et de mes premiers mois au Canada. Ce document a été offert gratuitement à plus de 5 000 nouveaux Canadiens pour les aider à se diriger dans leur nouveau pays d’adoption.

Peu après mon arrivée, le marché du travail était désorganisé et j’ai décidé de créer mon propre groupe d’aide en utilisant la plateforme de réseautage « Jobs in Canada » qui permet aux utilisateurs de partager des ressources, de poser des questions et de s’aider mutuellement à rester motivé. J’ai travaillé des jours, des mois et des années pour développer ce forum de discussion qui aujourd’hui compte plus de 35 000 membres.

Je me suis rendu compte que naviguer dans ce nouvel environnement n’était pas aussi simple pour tous et j’ai commencé à agir comme conseiller auprès des nouveaux Canadiens. En 8 ans passés ici, il n’y a pas eu une seule semaine où je n’ai rencontré personnellement un nouveau Canadien, que ce soit au téléphone ou en ligne ou lors d’une discussion sur un forum destiné à aider les nouveaux Canadiens à rester motivés, à trouver les bons outils ou à gagner en confiance pour commencer leur nouvelle vie au pays.

À la fête du Canada, en 2009, alors que j’étais au Canada depuis moins d’un an, j’ai été invité à la CBC, le réseau national de télévision, pour représenter les immigrants; je désirais ardemment donner de mon temps à mon pays d’accueil et, avant même de savoir qui était réellement Peter Mainbridge, celui-ci me présentait le Canada.

Le bénévolat ne s’est pas arrêté là. J’ai soutenu des organismes comme le TRIEC, la Maytree Foundation, GDX et d’autres, en participant pro bono comme conférencier ou formateur lors de leurs événements pour mettre en valeur leurs accomplissements en ce qui a trait aux nouveaux Canadiens et pour partager mes connaissances et expériences en tant que professionnel expérimenté du marketing.

Mon message a été diffusé dans de nombreuses publications, lors d’entrevues dans les médias et d’événements en direct, ce qui m’a permis de transmettre ma pensée positive et d’inciter les autres à donner le meilleur d’eux-mêmes et à réussir.

J’ai également participé bénévolement à de nombreux jurys lors de la remise de récompenses prestigieuses dans le domaine du marketing canadien comme les Cassies, les Marketing Awards, les prix de l’Ontario College, les Canadian Marketing Awards et les prix Summit et CME. Alors que la plupart des nouveaux Canadiens consacrent de nombreuses années à se trouver un emploi et à s’installer, j’ai commencé par donner de manière désintéressée et, pour beaucoup, je suis devenu une personne ressource.

La liste des événements, des initiatives et des autres projets destinés à motiver les nouveaux Canadiens auxquels j’ai participé, est longue (voir la liste en annexe).

Mon bénévolat a été tel que j’ai reçu un prix RBC des 25 grands immigrants au Canada en 2011, seulement 2 ans et demi après mon arrivée au pays, et je suis peut-être le premier nouveau Canadien à avoir reçu cet honneur national aussi rapidement. L’hon. Jason Kenney, ministre de l’Immigration m’a félicité pour mes efforts à faire du Canada un pays encore plus propice à l’épanouissement. Le ministre ontarien de l’Immigration de l’époque, Eric Hoskins, m’a également félicité pour tout ce que je faisais en vue d’aider les nouveaux Canadiens.

Le fait d’être invité pour donner une conférence sur l’avenir du Canada au National Summit of Immigration à Ottawa a été perçu de manière très positive par le Conference Board of Canada. D’abord bénévole au conseil de MCIS Services, une organisation importante sans but lucratif dont la vocation est de donner espoir en un meilleur avenir aux défavorisés se heurtant à la barrière du langage, j’en suis devenu le président. Ce poste, que peu peuvent se targuer d’avoir atteint en seulement 8 années de résidence au Canada, reflète mon engagement, ma passion et mon dévouement envers le bénévolat. Des milliers de personnes profitent des services de MCIS, une passerelle entre les langues qui peut faire toute la différence entre l’extrême pauvreté, le non-respect des droits de l’homme et le succès pour ces personnes et leur famille.

Mon travail consistant à conseiller et à mettre les nouveaux Canadiens en contact a été mis de l’avant dans une série de vidéos produite par le programme canadien d’intégration des immigrants et diffusée dans tous leurs bureaux en Inde et au Moyen-Orient.

Cette histoire est celle d’un parcours aux nombreuses facettes, l’une d’elles montre la passion, la détermination et le besoin de rendre au Canada ce qu’il a donné. Lors du 150e anniversaire du Canada, ce sont des histoires comme celle-ci qui motiveront les autres à reconnaître toute la beauté de la vie au Canada.

 

Coexistence EN